Le printemps, ses fleurs aux milles senteurs, les journées ensoleillées et … le Week-end de Pâques et ses chocolats par milliers. Ils sont arrivés avec les premiers bourgeons, ont pris place dans les vitrines sous des formes toujours plus créatives et menacent nos bonnes résolutions diététiques d’avant l’été. Il faut reconnaître que pour les amateurs de chocolat, la tentation est à son maximum. Noir, au lait, blanc, praliné, … en avril, on craque tous pour le chocolat et c’est tant mieux parce qu’il nous rend plus heureux !

Aucune raison de culpabiliser, le chocolat c’est bon pour ce qu’on en a !

Pâques nous tend les bras à la fin de la semaine, ce n’est pas le moment de bouder notre plaisir d’offrir, et de déguster en famille ou entre collègues, ces bouchées de bonheurs explosives.

 

5 bonnes raisons de fondre pour le chocolat :

1.Un antistress savoureux

Grâce à sa teneur en magnésium et en calcium, le chocolat permet de réduire notre stress

 

2.Un allié contre le cholestérol

Choisissez un chocolat à + de 70% de teneur en cacao et vous protégerez vos parois vasculaires de la calcification

 

3.Un renfort pour la concentration 

Le chocolat contient de la théobromine et de la caféine, c’est pourquoi il stimule l’activité cérébral, renforce la concentration et la réactivité. N’attendez pas le week-end, commencez des aujourd’hui au bureau !

 

4.Un remède magique

Le chocolat est une formule magique du bonheur à lui tout seul, vraiment. Il stimule la fabrication de l’hormone du bonheur (sérotonine) et il contient des substances qui boostent notre humeur, notre désir et peuvent même nous rendre euphoriques (endorphines, anamide, phényléthylamine) ceci explique cela …

 

5.Un témoin de nos bonheurs partagés

Le chocolat est associé à tellement de souvenirs heureux qu’il réveille à chaque bouchée un sentiment de bien-être. Votre mémoire ne vous trompe pas, le chocolat est un ami très familier qui nous veut sur bien.

 

 

« Aimez le chocolat à fond, sans complexes ni hontes, car rappellez-vous, sans grain de folie, il n’est point d’homme raisonnable »
François, duc de Larochefoucauld

 

 

 

 

Le chocolat, est bien sûr à consommer avec modération, il ne s’agirait pas de prendre une crise de foi pendant votre week-end de Pâques. Le bonheur est rarement dans l’excès, ni dans la privation.

Régalez-vous c’est lundi, faites le plein de chocolat et à Happy lundi prochain !

philae paques

+ de Happy lundi 
Share This

Share This

Share this post with your friends!